INCERTAINS REGARDS

Section Théâtre Aix-Marseille Université


« Le Coup Fantôme » d’après Koltès | Franck Dimech

jeudi 28 février 2019, par Arnaud Maïsetti



— information pratiques
— présentation du projet
— distribution
— On en parle
— Images du spectacle
— Le metteur en scène
— le projet universitaire



Informations pratiques :

Marseille, Friche Belle de Mai, Marseille

— Mercredi 15 mai 2019 à 19h30
— Jeudi 16 mai 2019 à 19h30
— Vendredi 17 mai 2019 à 19h30
— Samedi 18 mai 2019 à 19h30

Mise en scène de Franck Dimech
Avec des étudiants des sections Arts de la scène et théâtre d’AMU

Durée du spectacle : 1h30


Présentation du projet

Le théâtre de Bernard-Marie Koltès – emporté il y 30 ans tout juste, à 41 ans –, se joue peut-être comme s’est jouée sa vie, ailleurs : dans les textes qui ne sont pas destinés au théâtre. « Il faudrait être ailleurs », c’est ce que répète l’un de ses personnages, « ici, je n’arrive pas à te dire ce que je dois te dire ». Dans ces ailleurs – ses voyages, au delta du Niger comme dans les nuits de Harlem, des rives d’un lac Maya ou au cœur brûlant de Barbès, Salvador de Bahia et toutes les Babylones rêvées, dans la musique reggae et les films de kung-fu –, l’auteur puisa les récits et la forces d’écrire, les colères d’ici, tous les désirs. Ailleurs, ce n’est pas le refuge où s’abriter loin du monde, mais les marges qui sont autant d’appui pour l’affronter, le provoquer comme on provoque un adversaire. Ailleurs, loin du théâtre, dans des récits énigmatiques et marginaux, s’est joué aussi dans le champ de l’écriture ce qui l’a fatalement permis. La prose est la blessure secrète de l’œuvre. Mettre sur la table tout ce qui n’est pas le théâtre de Bernard-Marie Koltès – romans, lettres, entretiens, photographies, documents vidéos (comme autant d’images fantômes) – pour fabriquer non pas un hommage, mais une question, un outil pour le monde aujourd’hui. Ce serait de ce projet le désir en miroir : affronter l’œuvre comme un danseur de Capoiera : avec la distance qu’ont infligé les années, et la brûlure qu’elle a laissée dans les corps d’une jeunesse.

AM


Distribution

— Mise en scène : Franck Dimech
— Dramaturge : Arnaud Maïsetti
— Assistante à la mise en scène : Laura Caron
— Costumes : Claire Boucherie et Clémentine Léger
— Lumière : Aude Dallacosta
— Son : David Certano
— Médiation / Production : Augusto Oliveira
— Affiches : Clément Amézieux
— Scénographie : Jade Dapoigny et Fleurines Vial
— Assistante à la scénographie : Manon Berger
— Construction Décor : Raphaël Perret
— Réalisatrice Teaser : Coraline Mas
— Avec : Edel Avril, Manon Berger, Louise Bielow, Claire Boucherie, Laura Caron, Fanette Cazajous, Catherine Chazel, Jade Dapoigny, Antoine Dunas, Romain Durand, Joia Federici, Elisa Gérard, Maëlle Haye, Clémentine Léger, Alice Marcaggi, Mara Molinaro, Laureen Pustoc’h, Hamoun Razi, Irina Schliebach, Siwei Li, Marine Urban, Fleurines Vial.

— Remerciements : Thibault Vancraenenbroeck, Le Théâtre du Gymnase, Sylvia Duranton, Equipe Friche La Belle de Mai et Théâtre Antoine Vitez. François Koltès.

Les textes de Bernard-Marie Koltès sont édités aux éditions de Minuit.


On en parle

La Provence, 14 mai 2019 :


Images du spectacle


Le metteur en scène

Formé à la maîtrise des Chœurs de l’Opéra de Lyon de 1975 à 1984, Franck Dimech a choisi de faire du théâtre son principal outil. Bachelier des Arts Plastiques en 1989, il entre à l’Ecole Nationale des Beaux Arts de Lyon en 1990, puis s’inscrit en 1993 en Licence d’Etudes Théâtrale à la Faculté des Lettres d’Aix-en-Provence. Cette même année, il signe deux mises en scène « Ménade » et « Lagartos » . Les dix années suivantes avec la compagnie Les Foules du Dedans, il alterne des mises en scène de textes et des projets personnels. A 25 ans il effectue un premier bref voyage sur le continent asiatique avec François-Michel Pesenti, directeur artistique du Théâtre du Point Aveugle. En 2001 il est lauréat d’une bourse AFAA "Villa Médicis Hors les Murs", qui lui permet de résider 5 mois en Chine populaire et à Taiwan. L’année suivante, il fonde la compagnie Le Théâtre de Ajmer avec laquelle il choisit de placer directement l’acteur au centre d’un théâtre volontairement coupé des effets de scénographie, de lumière, de façade : vers un « théâtre de la langue ». C’est ainsi que de 2002 à 2006, il monte L’Echange de Paul Claudel, « Quartett » de Heiner Müller, « Pelléas et Mélisande » de Maurice Maeterlinck et « Kafka, eine Komedie » de Franzobel. Parallèlement, Franck Dimech continue de travailler avec la perspective développer des liens et des échanges avec des structures internationales. En 2006, il obtient une seconde bourse de l’AFAA et renoue avec l’Asie. Cette fois, il se focalise sur le Japon où Il fait la connaissance d’Oriza Hirata, auteur, metteur en scène et directeur de la Seinendan, puis de Takahiro Natsui, artiste avec lequel il crée en mai 2006, Adagios, Fragments pour deux femmes, spectacle fondé sur la rencontre entre les cultures japonaise et française. En 2006/2007, Franck Dimech a travaillé à la mise en scène de Gens de Séoul 1919 de Oriza Hirata, second épisode de la « saga » des Shinozaki, riches papetiers japonais venus s’établir à Séoul, en Corée, au début du siècle dernier. En 2008, Franck DIMECH a créé "Sur la route d’Oklahoma" d’après « l’Amérique » et « Description d’un Combat » de Franz KAFKA (Traduction : Bernard LORTHOLARY / Edition Flammarion), dans une adaptation signée en collaboration avec François REGNAULT. Le spectacle a été présenté à la Friche la Belle de Mai (Marseille) en septembre/octobre 2008 avec : Camille CARRAZ, Laurent DE RICHEMOND, Eric FELDMAN, Marianne HOUSPIE, Boris LEMANT, Emmanuelle STOHL. En 2009 et 2010, la Compagnie Le Théâtre de Ajmer poursuivra ses collaborations avec l’Asie, autour de deux projets mis en scène par Franck DIMECH : les créations de « l’Echange » de Paul CLAUDEL au Théâtre Agora à Tokyo (Japon) et de « Jumel » de Fabrice DUPUY au théâtre de la Minoterie à Marseille.


Le projet universitaire

Qu’est-ce qu’une création universitaire ?

Une création universitaire est la présentation publique d’un travail où les étudiants du DEUST 1 & 2 « formation de base aux métiers du théâtre », de la licence « Arts de la scène » et du Master « Arts et scène d’aujourd’hui », se réunissent pour monter un spectacle professionnel encadré par un metteur en scène invité par l’université. Dans ce processus de création, les étudiants acteurs, scénographes, dramaturges, régisseurs et médiateurs/producteurs mettent en pratique les connaissances acquises tout au long de la formation théorique et pratique proposée dans leur formation.
Le spectacle « Le Coup-fantôme, d’après Koltès" est le résultat du travail de ce collectif artistique formé à l’université et encadré par le metteur en scène Franck Dimech, le dramaturge Arnaud Maïsetti avec la collaboration des professionnels de La Friche La Belle de Mai, structure partenaire de l’université d’Aix-Marseille, et du Théâtre Antoine-Vitez.


voir le blog dédié à ce travail :

https://kolteslecoupfantome.wordpress.com/