Incertains Regards

Section Théâtre Aix-Marseille Université


Présentation de la section Théâtre

jeudi 22 mai 2014


La section Théâtre, composante du département Arts au sein du Pôle Arts et lettres, dispense une offre une formation très spécifique dans le paysage universitaire français.


DEUST
Formation de base aux métiers du théâtre

(100 étudiants dont 28 élèves de l’ERAC)



Ce cursus met en œuvre trois volets étroitement articulés : théorie, pratique et professionnalisation. Il s’agit de construire une analyse de l’art théâtral par une expérimentation exigeante de cet art et par une confrontation concrète à la logique des métiers de ce domaine professionnel.
Cette orientation pédagogique (dont l’essor date des années 1970) est rendue qualitativement possible par le partenariat privilégié, contractualisé par convention, avec l’association Présences régissant le théâtre Antoine Vitez, entendu ici à la fois comme lieu équipé et comme équipe professionnelle partenaire pour la section théâtre et ses étudiants.
Un maillage fécond s’est également constitué au fil des années avec l’ensemble des théâtres des villes d’Aix et de Marseille, en termes de prêt de locaux, d’accueil de productions théâtrales étudiantes, de potentialité de stage, de conférences données par les enseignant-chercheurs, de rencontres avec les artistes programmés, de création d’opérations culturelles conjointes (Théâtres de la Criée, des Bernardines, du Merlan, de la Minoterie, de Lenche, de Montévidéo, du Bois de l’Aune, du Pavillon noir, du Jeu de Paume, du 3 Bis F…).
Depuis 2008, une convention a été établie avec l’ERAC (Ecole Régionale d’Acteur de Cannes), implantée à Cannes et à Marseille, donnant lieu à l’élaboration d’un module de formation conjoint et favorisant la synergie entre le potentiel de recherche universitaire et la formation nationale supérieure de cette école en matière d’actorat.


Licence 3
Arts de la scène

(45 étudiants dont 14 élèves de l’ERAC)



Ce cursus continue de développer en troisième année la triade pédagogique théorie, pratique et professionnalisation. L’accent est cependant porté sur la dimension théorique afin de préparer les étudiants à la poursuite en master Recherche ou au sein du master Professionnel Dramaturgie et écritures scéniques. Des enseignements en anthropologie, histoire de l’art, philosophie et esthétique consacrés à l’analyse des textes, des formes scéniques et de leurs enjeux politiques et sociaux, de la réception du spectateur sont ainsi assurés.
La construction d’un projet professionnel ou d’étude à plus haut niveau est visée chez chaque étudiant (Cf présentation des filières).

Spécificités de la pratique

Pour le DEUST « Formation de base aux métiers du théâtre » (année 1 et 2) et la L3 « Arts de la scène », l’offre de formation en pratique s’élève à 800 heures comprenant :
— 4 productions de 100 heures menant à une présentation publique, chacune dirigée par un chargé de cours, metteur professionnel de la région PACA ou hors région, ou bien par un enseignant sur poste ;
— 8 ateliers de 50h de formation d’acteur ;
— 1 atelier de 50h de pratique d’écriture ;
— 1 atelier de 60 h de scénographie (mutualisé avec Arts plastiques) ;
— 2 ateliers de 35h de didactique de la formation d’acteur ;
— 2 ateliers de 40h d’expérimentation dramaturgique (mutualisés avec l’ERAC) ;
— 1 atelier de 30h de médiation (mutualisé avec Médiation culturelle de l’art) ;
— 1 atelier de 50h de création audiophonique (co-financé par les PUP).

Spécificités de la professionnalisation.

Au cours du DEUST année 2 et de la L3, les étudiants se répartissent en cinq filières professionnalisantes en étroite liaison avec le théâtre Vitez en termes d’espace de travail équipé, de présence d’une équipe professionnelle, de programmation servant de support à des actions de formation, de lieu d’accueil du festival amateur « 3 jours et plus » et avec d’autres structures ou compagnies théâtrales, partenaires réguliers de ce travail d’insertion professionnelle.
— filière métiers de la production (actorat, dramaturgie, assistanat à la mise en scène) ;
— filière métiers de la formation (encadrement d’ateliers amateurs) ;
— filière métiers de la régie (création lumière et son) ;
— filière métiers de la médiation (accompagnement de la production et relations publiques) ;
— filière métiers de la scénographie (création de décor et d’espace scénique, en partenariat avec les Ateliers de Venelles du Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence).
Une vingtaine de chargés de cours issus de l’ensemble du monde professionnel des arts de la scène interviennent dans la formation : comédien, metteur en scène, plasticien-scénographe, auteur dramatique, directeur technique, administrateur de théâtre, chargé de mission, comptable.


Master
parcours arts de la scène (recherche)
et parcours Dramaturgie et écritures scéniques (professionnel) 

(30 étudiants)



Ces deux parcours permettent à l’étudiant de s’orienter dans la poursuite des études.
Le parcours Arts de la scène initie à la méthodologie de la recherche, structure l’analyse théorique du théâtre et spécialise les étudiants sur un sujet de recherche précis de leur choix.
Le parcours Dramaturgie et écritures scéniques inscrit l’étudiant dans une dynamique de projet, visant 4 postes de travail : mise en scène/écriture de plateau, dramaturgie, critique, programmation. Les étapes de réalisation du projet sont élaborées en partenariat avec le Théâtre Vitez, l’ERAC et un des théâtres de la région. Un stage de 300 heures étaye l’expérimentation concrète d’un de ces postes de travail dans le milieu professionnel.


DESU
Dramaturgie et écritures scéniques dans l’espace public

(14 étudiants)



Un diplôme d’établissement a été crée en 2014 en partenariat avec la FAIAR (Formation Avancée Itinérante en Arts de la Rue), afin de consolider sur le plan théorique l’offre pédagogique de cette formation nationale supérieure unique en Europe, dédiée à l’art en espace public : divers enseignements et direction du mémoire lié au projet artistique. En échange, les étudiants du Master professionnel bénéficient des apports de cette formation en matière d’expérimentation scénique dans l’espace public.


LA RECHERCHE

Outre l’encadrement des doctorants, les communications et les ouvrages produits par les enseignant-chercheurs sous l’égide du LESA, il est à noter qu’une série « Scènes », collection « Arts » a été créée aux PUP en 2011 (deux ouvrages en préparation : un sur le théâtre Brésilien contemporain, l’autre sur le théâtre de Gao Xing Yang, docteur honoris causa de l’université d’Aix-Marseille) ; ainsi qu’une revue annuelle, dédiée aux Arts de la scène, intitulée Incertains regards . Cette revue de 200 pages, consacrée à l’étude des formes scéniques contemporaines, a l’originalité de proposer une pièce audiophonique sur support CD, élaborée par les étudiants de théâtre sous la direction artistique d’un enseignant de la section, à destination notamment du public mal voyant ou à mobilité réduite. Cette revue est aussi un espace de recherche dans lequel les doctorants sont appelés à s’investir.
Il est à noter aussi qu’un partenariat a été contractualisé avec le Festival d’Avignon donnant lieu à l’écriture de critiques des spectacles programmés pendant le festival par les enseignants de la section et certains étudiants sélectionnés (site en ligne)


DÉBOUCHÉS

Les débouchés des étudiants, à un niveau ou à un autre des cursus, sont satisfaisants.
Soit les étudiants s’insèrent directement dans la vie professionnelle, en associant plusieurs employeurs (c’est le cas des régisseurs), en intégrant ou en créant des compagnies de théâtre aidées par les collectivités et en parvenant à détenir le statut d’intermittent du spectacle, en obtenant un poste de travail permanent dans une structure théâtrale ou dans une école de formation, ou bien encore en combinant plusieurs activités (acteur, formateur, metteur en scène, chargé de production..).
Soit ils sont admis dans les écoles nationales supérieures françaises ou européennes d’art du spectacle : ENSATT, ENSAS, TNS, TNB, ERAC, FAIAR, Institut international de la marionnette..
Soit ils poursuivent leurs études en doctorat et visent ainsi l’entrée dans l’enseignement supérieur.
Soit ils se reconvertissent vers les métiers de l’enseignement, de la culture ou du travail social, bénéficiant des multiples acquis théoriques et pratiques dispensés par la formation.


L’ÉQUIPE
(2014-2015)

— Yannick Butel : PR en Théâtre et en Médiation culturelle de l’art
— Louis Dieuzayde : MCF
— Eva Hernandez : PRAG
— Anyssa Kapelusz : MCF
— Arnaud Maïsetti : MCF
— Agnès Regolo : PAST
— Marie Vayssière : MCf associée
— Sarah Di-Bella : PRAG